« PRE #2.2 »     passé               collaborations   

« C’est le genre de braconnage éhonté de la science que je revendique et que je pratique : celui qui trahit le système scientifique tout en respectant son affect d’une manière propre à forcer au changement… »


Brian Massumi, Paraboles du virtuel : Mouvement, affect, sensation




Quel est l’effet d’un spectacle sur le public ?


Jess Curtis/Gravity est en recherche de partenaires pour la présentation de sa nouvelle création internationale : Performance Research Experiment #2.2 (PRE #2.2). Avec ce projet, les metteurs en scène Jess Curtis et Jörg Müller souhaitent poursuivre le dialogue entre les chemins de la connaissance propres à la science et à l’art, intensifier leur exploration de ces deux univers et provoquer une collaboration/collision entre eux. Quels sont les potentiels d’enrichissement, de limitation ou d’imbrication mutuels entre les expériences scientifiques et artistiques ? Dans quelle mesure est-il possible d’utiliser la méthodologie d’une expérience scientifique à des fins scéniques ? Quels « savoirs » les corps des interprètes ont-ils à proposer au canon scientifique ? Comment la science et l’art font-ils emploi des notions de fiction et d’exactitude ?


PRE #2.2 se construit autour de 17 séquences performatives alternant entre des scènes de danse contemporaine et de cirque contemporain et des activités physiques intenses. Des données mesurant des réactions physiques spécifiques (rythmes cardiaques et conductivité de la peau) de spectateurs sélectionnés pendant la représentation sont intégrées au spectacle. Notre objectif est d’analyser, au niveau théorique, les relations entre l’art vivant et la science autour des notions de corps et de culture. Notre objectif est de faire de cette recherche une exploration aussi bien amusante qu’émouvante pour les spectateurs.


Le travail de création débutait en juillet 2012 et réunissait une équipe d’artistes de haut niveau qui se consacrait aux pratiques « artistiques » et « scientifiques » d’exploration du savoir. La collaboration/collision entre ces deux méthodologies est exploitée pour produire un spectacle scénique ainsi qu’un fonds de matériaux éclectique pouvant servir pour des installations, des stages, des média et des publications. La dramaturge Mira Moschallski et la neurologue Ida Mommenejad accompagnenet le projet en prenant la fonction de « scienturge » - une fonction collaborative que nous avons inventé spécialement pour cette création. Nous proposons d’utiliser la « scienturgie » comme une analyse d’inspiration scientifique ou comme une structuration d’éléments propres à la forme du spectacle. Nous avons gardé en même temps un espace rigoureusement « non-productif » d’exploration créative pendant le processus de création. Dans cet espace ludique, nous nous imprégnions de pratiques diverses pouvant avoir, à nos yeux, un impact sur le dialogue entre la science et l’art.


PRE #2.2 est la poursuite de la recherche de Jess Curtis, directeur artistique de Gravity, qu’il débuta en 2006 dans Performance Research Experiment #1 en collaboration avec l’artiste franco-allemand Jörg Müller, interprète d’exception dans les domaines de la danse et du cirque. Cette première performance, très bien accueillie par le public et les critiques, demandait aux spectateurs de s’impliquer à leur niveau dans différentes actions performatives d’adresse tout en déterminant la longueur de chaque section de la pièce. Alors que l’emploi par l’équipe d’un sondage auto-référant avait de toute évidence un aspect rudimentaire (et était réalisé également avec une bonne dose d’ironie), l’aspect le plus important demeure néanmoins que la réalisation d’un feedback direct de la part du public était porteur d’une dynamique propre qui affectait la forme de chaque représentation. En somme, PRE #1 était une expérience simple, mais à caractère scientifique.




Conditions techniques et logistiques : le spectacle tourne avec une équipe totale de 4 personnes. Le cadre de présentation le plus approprié sont des salles à dimension petite et moyenne (entre 100 et 400 sièges). Les frais de transport incluent une cargaison pour l’équipement et les accessoires, le transport de décors de grande dimension ne sera pas nécessaire. Un équipement technique de théâtre standard en lumière devrait suffire. Nous utilisons 3 projecteurs vidéo, ce qui pourrait conduire à des frais de location supplémentaires pour la structure d’accueil en fonction de l’équipement du lieu. L’équipement de son du lieu a probablement besoin un augmentation de la fréquence «Sub-Bass».



Gravity : Sous la direction artistique du chorégraphe et interprète Jess Curtis, Gravity s’est fixé pour objectif de créer des œuvres de forte intensité physique pour explorer et traiter des sujets de fond s’adressant à un vaste public. Depuis sa création en 2000, Gravity a réalisé sept pièces longues, de nombreuses pièces courtes et a collaboré avec différents théâtres et coproducteurs aux États-Unis et en Europe. Les œuvres de Gravity ont été présentées dans plus de 50 villes et 14 pays. En 2002, Gravity a été récompensé par un « Fringe First Award » au festival Fringe d’Édimbourg, ainsi que par trois « Isadora Duncan Dance Awards » pour la pièce Under The Radar. Dernièrement, le directeur artistique de la compagnie, Jess Curtis, a obtenu le prestigieux « Alpert Award 2011 » dans la catégorie « Arts de la chorégraphie ».

Contact :


Jess Curtis

jess {at} jesscurtisgravity {.} org

+49.176.754.86.123 (Germany)

+1.415.435.7549 (US)


Jörg müller

jorg {at} mullerj {.} org

mobile : +33 662 860 105

Performance Research Experiment #2.2 :

Paradoxe du Coeur

Nouveau projet collaboratif de Jess Curtis et Jörg Müller

home   créations   bio   agenda   projets   contact   liens

Photo : Sven Hagolani